Print Friendly

Les peaux sujettes aux rougeurs

Portrait of an attractive freckled girlTrès fréquentes en particulier chez les personnes à la peau claire, les rougeurs du visage sont souvent négligées tant qu’elles restent passagères et peu gênantes. Pourtant, il est important de les prendre en charge dès les premiers signes pour éviter qu’elles ne deviennent chroniques.

Les personnes à la peau claire, fine et sensible sont fréquemment sujettes à des rougeurs cutanées. Une composante génétique entre probablement en jeu : on retrouve en effet des antécédents familiaux chez environ un tiers des personnes présentant une peau à rougeurs. Celles-ci touchent généralement le visage (en particulier le nez et les pommettes), le cou et le décolleté.

D’abord passagères et peu gênantes, ces rougeurs peuvent parfois devenir permanentes, et leur caractère inesthétique les rend alors difficiles à vivre. Il est donc essentiel d’utiliser des soins adaptés et de consulter un dermatologue dès les premiers signes !

Les rougeurs passagères

Les rougeurs passagères, aussi appelées « flushs » ou « bouffées vasomotrices », sont liées à une hypersensibilité des vaisseaux cutanés, qui se dilatent excessivement sous l’effet de divers stimuli : la chaleur, le froid, les variations de température, les émotions vives, l’alcool, la consommation d’aliments épicés, l’activité physique intense, etc. Elles s’accompagnent souvent d’une sensation de chaleur ou de picotements, due à la dilatation des vaisseaux qui entraine une augmentation locale de la température.

On note aussi fréquemment l’apparition de rougeurs suite à l’application de produits cosmétiques divers. Il ne s’agit pas d’allergie de contact, mais bien du signe de l’hypersensibilité de la peau.